Entrées par 0oehgQS4bdt1RiX

Vague de suicides dans les hôpitaux

Le suicide du Dr Megnien, cardiologue à l’hôpital Georges Pompidou, le 17 décembre 2015 a finalement été considéré comme « homicide involontaire » par l’inspection du travail. Cette conclusion corrobore les informations qui avaient déjà filtré, mettant gravement en cause la gestion administrative de cet hôpital et évoquant le harcèlement professionnel dont ce praticien était […]

L’usine à gaz des complémentaires santé

Depuis le 1er janvier 2016, les remboursements des dépassements d’honoraires par les complémentaires santé sont plafonnés à 125% du plafond de la Sécurité sociale. Cette situation a entrainé l’émergence de restes à charge importants pour les patients, et cela ne va pas aller en s’améliorant puisqu’à compter du 1er janvier 2017, ces remboursements seront plafonnés à 100% du plafond de la Sécurité sociale.

,

Les infirmiers ont enfin leur propre Code de déontologie

Ce dimanche 27 novembre a été approuvé par décret la reconnaissance du Code de déontologie de la profession d’infirmier. Il se substitue aux règles professionnelles de 1993 .

Ce Code, attendu depuis plus de dix ans, comprend l’ensemble des droits et devoirs des infirmiers (secret professionnel, respect de leur volonté concernant le refus ou l’interruption des soins, …), et clarifie les relations avec les patients et les autres professionnels de santé.

Le Collectif Usagers de la santé se réjouit de cette nouvelle, dans la mesure où la publication de ce Code de déontologie signe une meilleure reconnaissance de la profession infirmière, et règle une situation aberrante, telle que nos confrères médecins et sages femmes sont dotés d’un tel code depuis plusieurs décennies !

,

Communiqué de Nicole Hugon

Le 8 novembre dernier, les trois collèges (public, libéral et privé) ainsi que tous les modes d’exercices de la profession d’infirmier se sont réunis publiquement pour protester contre leurs conditions de travail.

Lors du lancement de notre collectif, je lançais déjà un cri de détresse et rappelais le déclin quotidien de notre profession, minée par des salaires de plus en plus misérables, une pénibilité croissante, un manque de reconnaissance de la profession dans ses responsabilités exigeantes, une surcharge de travail, une nomenclature des actes libéraux obsolète avec des tarifs dérisoires, des réductions de prise en charge et des actes non rétribués.

Intervention du Dr. Delacroix pour la médecine en milieu rural

Monsieur le Président, chers collègues, Je  profite de ce dossier concernant la lutte contre les déserts médicaux,  que bien entendu nous allons voter pour vous dire notre inquiétude devant cette situation indigne pour notre pays. Des millions de français se trouvent ainsi privé  de leur  droit d’accès aux soins, ce qui illustre malheureusement ,ce que […]

,

L’aide médicale d’Etat revue à la hausse pour 2017

Le projet de loi de finances pour 2017 prévoit une augmentation de près de 10% des crédits alloués à l’Aide Médicale d’État (AME). Son budget prévisionnel s’établit désormais à 815 millions. Or, depuis de nombreuses années, on sait que le coût réel de l’AME est très éloigné de la somme budgétée par le gouvernement. Sur […]

,

Pharmacies en danger : plus qu’un cri d’alarme, un appel au secours !

En France, tous les deux jours, une pharmacie met la clé sous la porte. Rien qu’au premier trimestre 2016, 50 officines ont cessé leur activité. Par ailleurs, alors qu’il avait déjà reculé de 1% en 2014, le chiffre d’affaire des pharmacies a encore diminué de 1,4% en moyenne en 2015, et jusqu’à -3.4 % pour les plus petites officines. Avec une marge commerciale qui ne cesse de s’éroder et un excédent brut d’exploitation en repli constant : la pharmacie française est en danger !